Conseil communautaire du 9 janvier 2017

Le 09 janvier 2017 a eu lieu la séance d’installation du conseil communautaire de Billom Communauté.
Billom communauté (26 communes) est issue de la fusion des communautés de communes de Billom St Dier Vallée du Jauron et de Mur-ès-Allier.

Le doyen d’âge M. Guy Degorce a procédé à l’installation du conseil en appellant les 55 conseillers présents ou représentés ; Il faut noter qu’une grande partie des 15 suppléants ont assisté également à la séance.

Gérard Guillaume, seul candidat, a été élu comme président de la nouvelle entité.
La composition du bureau a fait l’objet de nombreux tours de scrutin : en effet si la majorité de l’assemblée s’est mise d’accord rapidement sur le principe d’aller plus loin que la stricte application de la loi pour le nombre de vice-présidents, se mettre d’accord sur le nombre de vice-présidents a été plus compliqué.

Au final c’est un bureau composé de 13 vice-présidents qui a ensuite été élu (par srcutin uninominal).

  • Gilles Voldoire, maire de Dallet, première vice-président.
  • Jacques Fournier, adjoint à Billom
  • Nathalie Sessa, maire de St Dier d’Auvergne
  • Jean Christian Courchinoux, adjoint à Vertaizon
  • Maurice Deschamps, maire de Chauriat
  • Nathalie Marin, adjointe à Billom
  • Dominique Vauris, maire de St Julien de Coppel
  • Françoise Bernard, maire de Vassel
  • Jean Pierre Buche, maire de Pérignat ès Allier
  • Catherine Queinnec, maire de St Jean des Ollières
  • Jerôme Pireyre, maire de Neuville
  • Daniel Salles, maire d’Egliseneuve près Billom
  • Philippe Domas, maire de St Bonnet lès Allier

La séance s’est conclue par la lecture de la charte de l’élu local, instaurée par la loi du 31 mars 2015,elle établit un cadre déontologique destiné à préciser les normes de comportement que les élus locaux doivent adopter dans l’exercice de leurs fonctions et que les citoyens sont en droit d’attendre de la part de leurs représentants. Le contenu de la charte se présente comme le rappel du droit en vigueur et des principes démocratiques que doivent respecter les élus investis de la confiance de leurs électeurs. Il s’agit d’offrir aux membres des assemblées délibérantes locales toute l’information nécessaire à l’exercice de leur mandat électif.